Faut-il créer une mascotte pour son identité visuelle ?

Il y a 2 ans   Le Studio

Creation-mascotte-illustration

Vous ne voyez pas ce qu’est une mascotte ? Pourtant, vous en connaissez de nombreuses : le chat de FeuVert, la vache violette de Milka ou encore la bande de joyeux fruits d’Oasis… Ces mascottes font partie de l’ADN de la marque à laquelle elles sont associées et permettent au public de l’identifier en un clin d’œil. Intégrer une mascotte à une stratégie webmarketing est-elle intéressante ? Comment choisir la vôtre ? G comme une idée, agence de communication sur Tours, lève le voile sur le rôle de la mascotte en communication.

Qu’est-ce qu’une mascotte ?

Une mascotte est un personnage fictif qui peut prendre l’apparence d’un humain, d’un animal ou d’un objet. Elle devient l’emblème de la marque qui parle à travers elle et facilite le storytelling. Présente sur tous les fronts, la mascotte est intégrée à la stratégie marketing globale, et déclinée sur l’ensemble des supports de communication et votre identité visuelle :

  • packagings,
  • flyers,
  • spots TV,
  • réseaux sociaux (certaines marques ont même créé des comptes au nom de leur mascotte, cf le compte twitter de Ramon la Fraise d’Oasis),
  • site web. 

Il faut donc la choisir avec attention, d’autant que le public est très sensible à ces personnages attachants.

Mascotte-animaliere-mascotte-humaine

Pourquoi créer une mascotte pour votre identité visuelle ?

Sachez qu’une mascotte peut augmenter de 43 % le taux d’engagement des consommateurs (sondage OpinionWay) et impacte de plus de 10 % l’achat envers la marque. Elle doit donc être attractive, inspirer la sympathie et surtout être en cohérence totale avec votre marque et ses valeurs.

En outre, avoir un personnage emblématique pour votre entreprise est également un réel plus pour vous démarquer de la concurrence, surtout sur des secteurs compétitifs.

Avec une mascotte, vous pouvez prendre quelques libertés avec les codes de votre marque, en introduisant de l’humour ou de légèreté. En ce sens, les mascottes facilitent la transmission des messages et peuvent aider à vulgariser l’information auprès des clients sur des sujets sensibles ou de s’adapter en fonction du public visé. Par exemple, si vous vous adressez à des enfants, la mascotte peut être un atout pour créer un lien fort et durable avec eux.

En résumé, intégrer une mascotte à votre plan de communication s’avère être une stratégie créative et efficace lorsque vous souhaitez créer un climat de confiance et d’attachement auprès de vos clients.

Mascotte-feminine

Comment choisir une mascotte adaptée à votre communication ?

Tout est possible dans la mesure où vous restez cohérent avec votre positionnement. L’une des façons les plus évidentes pour créer votre mascotte est de vous s’inspirer de votre nom de marque et de vos valeurs.
Que souhaitez-vous insuffler à vos clients ? Quel message est le plus important ?

  • L’ourson de Cajoline inspire la douceur.
  • Jaune et Rouge, les personnages parlants de la marque M&M’s sont plutôt cool et jouent la carte de l’humour.
  • Bob l’ourson de Butagaz inspire le confort du chauffage au gaz et donne un aspect ludique à un service plutôt terre à terre.
  • Le bonhomme vert de Cetelem a un côté jovial et rassurant, etc.

Créer un storytelling autour de votre mascotte génère un engouement et fait en sorte que le public ait envie de suivre ses aventures sur la durée. Elle augmente ainsi le capital sympathie de votre marque. Cependant, gardez en tête que le graphisme de votre mascotte devra évoluer avec le temps : prenez l’exemple de la Vache qui Rit ou du mineur de Jean Mineur qui ont bien changé depuis leur création.

Faut-il donner un nom à cette mascotte ?

Cette étape n’est pas obligatoire, mais permet aux clients de repérer votre mascotte, de l’humaniser et de la citer. Aussi, le nom que vous choisirez doit être court et surtout facile à se remémorer. Cela peut être :

  • un dérivé du nom de la marque ou de l’entreprise : Ronald McDonald, Monsieur Marie, l’abeille Pop’s, etc.
  • un nom ou un prénom : la mère Denis, Prosper (le roi du pain d’épices), Cerise de Groupama, Tony (le tigre des céréales Kellog’s) etc.
  • une référence direct au produit : Félix le chat, Crédito de Cetelem, etc.
  • ou bien un nom inventé : Quicky, Oum le dauphin, le Colonel Sanders de KFC, etc.

D’ailleurs, certaines marques ne communiquent jamais sur le nom de leur mascotte, bien qu’elle en aie un. Vous saviez que le petit bonhomme Haribo s’appelait Hariboy ?

Petit conseil : éviter toutefois de choisir un nom trop stéréotypé (clichés physiques, culturels ou de genre) ou trop décalé par rapport à votre marque. Votre public pourrait avoir du mal à s’identifier.

Focus sur 3 mascottes illustres

Voici des exemples de mascottes connues, l’origine de leur création et leur signification.

La Laitière

En 1971, Jean-Claude Marcantetti, un jeune chef de produit du groupe Chambourcy (racheté par Nestlé en 1996) à l’idée d’un yaourt au lait entier dans des pots en verre pour développer un produit haut de gamme. Les publicitaires se mettent à la recherche d’une œuvre d’art pour l’illustrer. Une secrétaire tombe alors sur le tableau de La Laitière de Vermeer qui est immédiatement adopté, pour son fort symbole de savoir-faire ancestral.

Mr Propre

La marque Mr Propre créé en 1958 a chamboulé le public. Un homme qui fait le ménage ? À l’époque, cette représentation avant-gardiste prenait à contre-pied toutes les idées reçues. Ses muscles symbolisent l’efficacité, sa calvitie la netteté, son tee-shirt immaculé la propreté et son sourire la facilité d’utilisation. Il fait encore aujourd’hui partie intégrante de l’ADN de la marque.

Caisse d’Épargne

En 1947, l’Ecureuil Didy nait sur un coup de génie ! Parfaite métaphore pour une banque, l’écureuil est en effet connu pour amasser ses provisions pour en profiter ultérieurement. Depuis sa création, il accentue le fait qu’il faut économiser pour parer les accidents de la vie. Il incarne la sagesse et la prudence.

Conclusion

Chez G comme une idée, nous croyons au pouvoir créatif et communiquant d’une mascotte, pour enrichir votre identité visuelle et appuyer vos messages de marque. Par exemple, pour la campagne de sensibilisation à la Gestion des Milieux Aquatiques et Protection contre les Inondations (GEMAPI), nous avons créé une mascotte ludique et conviviale en illustration : un petit mammifère aquatique et acteur de la biodiversité qui s’intègre parfaitement aux messages de prévention.

Mascotte-illustration

N’hésitez pas à contacter notre agence de communication à Tours pour discuter ensemble de la pertinence de créer ou non une mascotte pour votre marque.

Partager cet article

Lexique de la communication : les basiques

Le jeudi 15 février 2024   Le Studio

La communication est un domaine vaste et dynamique, regorgeant de termes clés et de grandes notions, la plupart du temps en franglais quand il s’agit de marketing digital. G comme une idée vous propose un lexique pour éclairer les bases de la communication, avec un aperçu des termes incontournables classés par ordre alphabétique. B.A.T (Bon […]

Lire la suite

Comment choisir une agence de communication ?

Le jeudi 1 février 2024   Le Studio

Vous avez besoin d’un nouveau site ? D’un conseil en communication ? De refaire votre identité visuelle ? Choisir la bonne agence de communication est une étape cruciale pour le succès de votre entreprise. Avec de nombreuses agences sur le marché, il n’est pas toujours facile de prendre des décisions éclairées. Comment trouver le partenaire […]

Lire la suite

Doit-on concevoir un site internet « mobile first » ?

Le jeudi 18 janvier 2024   Le Studio

En 2022, plus de 80% des Français naviguaient sur Internet depuis leur téléphone mobile, selon Statista. Un chiffre édifiant qui pousse les concepteurs de sites internet à évoluer pour répondre aux besoins des utilisateurs et à aller encore plus loin que le responsive design. L’approche « mobile first » consiste donc à prioriser l’expérience utilisateur sur les […]

Lire la suite

Racontez-nous votre projet